Côtes du Vivarais

Les côtes du Vivarais étaient classés en appellation VDQS depuis le 8 Août 1962.Ce classement marquait la reconnaissance des efforts fournis par les vignerons, qui dès les années 1950 s’étaient engagés dans une politique de qualité.

A la parution de l’arrêté en 1962, l’aire de production des Côtes du Vivarais regroupe 11 communes de l’Ardèche et du Gard réparties de part et d’autre du canyon de l’Ardèche sur le plateau de Gras, soit :

  • Ardèche : Bidon, Gras, Larnas, Labastide de Virac, Orgnac L’Aven, Saint-Montan et Saint-Rémèze
  • Gard : Barjac, Le Garn, Montclus, St Privat de Champclos.
En 1971, 2 nouvelles communes ardèchoises intègrent l’appellation, soit Lagorce et Vinezac.
En 1984, la commune d’Issirac dans le gard rejoint l’appellation

Depuis la création, la production des Côtes du Vivarais augmente chaque année pour atteindre actuellement 30.000 hls dont 85% provient du secteur coopératif, repartis pour 70% en rouges, 26% en rosés et 4 % en blancs.

Les différentes demandes de passage en appellation d’origine contrôlée, se sont concrétisées par des efforts importants des viticulteurs :

  • de 1990 à 1996, 13 millions de francs ont été investis dans la cuverie, le pressurage, la maitrise des températures et la réception des vendanges.
  • L’aire d’appellation a été redélimitée , privilégiant les meilleurs terroirs . La surface potentielle est passée de 11000 Ha à 4734 Ha , déterminant une homogénéité de l’aire de production reposant sur un sol calcaire (exclusion des terrains mal exposés, des terrains sableux, gréseux..)
  • Le rendement est réduit à 52 Hls/Ha
  • Les vins doivent provenir des cépages suivants ,à l’exception de tous autres :
    • Vins rouges : GRENACHE, SYRAH
      Le cépage syrah doit représenter au minimum 40% et le cépage Grenache ,au minimum 30% de l’encépagement. L’ensemble de ces deux cépages doit représenter au minimum 90% de l’encépagement auxquels peuvent se rajouter les cépages Cinsaut et Carignan dans la limite de 10%.
    • Vins rosés : GRENACHE, SYRAH, CINSAUT
      La syrah doit représenter au maximum 25% de l’encépagement. La présence d’au moins deux cépages est obligatoire, aucun d’eux ne pouvant intervenir à plus de 80%.
    • Vins blancs : CLAIRETTE, GRENACHE BLANC, MARSANNE
      La présence d’au moins deux cépages est obligatoire , aucun cépage ne devra intervenir à plus de 75 % de l’encépagement.

Cette nouvelle réglementation a imposé une nouvelle reconversion du vignoble portant sur 293 Ha replantés en 6 ans.
Toutes ces conditions ont conduit à la production de vins plus homogènes sur l’ensemble de l’aire de l’appellation avec une typicité propre et conforme à leur vocation de crus de qualité.
Le passage de VDQS (classe intermédiaire) à AOC a donc été officialisée en 1999 ( parution au J.O. de 09/99) par l’Institut National des Appellations d’Origine et récompense les 37 années efforts des viticulteurs.

La cave de BARJAC - ST PRIVAT DE CHAMPCLOS - BESSAS, produisait chaque année environ 3500 Hls d’appellation soit 3000 Hls en rouge et 500 Hls en rosé mais a dû réduire ces volumes face aux problèmes de commercialisation de cette petite appellation, pour se limiter aux volumes commercialisés au caveau et pour quelques demandes particulières de la grande distribution.
En améliorant la sélection au terroir des parcelles, la cave poursuit ces efforts pour améliorer la qualité du produit.

Côtes du Vivarais de la cave coopérative de Barjac

La production des Côtes du Vivarais représente environ 1.000 hls (70% en rouges, 30% en rosés) pour la vente directe au caveau essentiellement.

Le rendement est limité à 52 Ha et les cépages sont les suivants :

  • SYRAH au minimum à 40 % sur les rouges
  • GRENACHE ; l’association grenache - syrah doit représenter minimum 90 % en rouge.
  • CARIGNAN- CINSAULT : maximum 10 %

Les plantations sont situées sur les versants classées en appellation d’origine en terrains argilo-calcaires, assez caillouteux sur les communes de BARJAC et ST PRIVAT DE CHAMPCLOS.

Les vins rouges sont très fruités type cassis, fruits rouges, de bonne structure permettant leur conservation et leur vieillissement.

Les vins rosés, à base de GRENACHE donnent des vins subtiles, très aromatiques.